Enable JavaScript to visit this website.
NOUVEAU
DECOUVREZ LE NOUVEAU MOOC EN LIGNE: COORDINATION DU PARCOURS DE SOINS DES SUJETS AGES

Prise en charge du risque cardiovasculaire : Anticoagulants et Antiagrégants plaquettaires

Découvrez les spécificités de la prise en charge du risque cardiovasculaire chez le sujet âgé. Cette première partie offre un éclairage particulier sur la prescription et le suivi du traitement par anticoagulants oraux ou les antiagrégants plaquettaires chez les seniors. En quelques minutes, vous avez accès aux différents paramètres à prendre en compte en lien avec la polymédication et les comorbidités multiples souvent présentes chez les seniors.

Objectifs

Souligner certains déterminants du bon usage des anticoagulants oraux et des antiagrégants plaquettaires chez le sujet âgé à travers les questions à se poser lors de la prescription médicale ou de la surveillance.

Points clefs de la thématique

  • Les anticoagulants oraux et les antiagrégants plaquettaires sont indiqués chez la majorité des sujets âgés en prévention de risques thromboemboliques pour les uns, athéromateux pour les autres
  • L’hémorragie représente le risque majeur associé à ces classes de médicaments et sa prévention impose une prise en compte globale du patient en termes de comorbidités et comédications dans sa capacité à comprendre et suivre le traitement de manière adaptée.
  • Concernant les anticoagulants oraux, l’adaptation posologique en regard de l’INR pour les AVK, de la fonction rénale pour les AOD, est un élément majeur de leur bon usage.
  • Concernant les antiagrégants plaquettaires dont l’aspirine, les risques de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs associés à une interruption du traitement ne doivent pas être sous-estimés.

Objectif

Souligner certains déterminants du bon usage des anticoagulants oraux et des antiagrégants plaquettaires chez le sujet âgé à travers les questions à se poser lors de la délivrance ou encore de la surveillance.

Points clefs de la thématique

  • L’hémorragie représente le risque majeur associé aux anticoagulants oraux et aux antiagrégants plaquettaires et sa prévention impose une prise en compte globale du patient en termes de comédications.
  • Concernant les anticoagulants oraux, l’adaptation posologique en regard de l’INR pour les AVK, de la fonction rénale pour les AOD, est un élément majeur de leur bon usage.
  • Concernant les antiagrégants plaquettaires dont l’aspirine, les risques de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs associés à une interruption du traitement ne doivent pas être sous-estimés.

Les intervenants

Professeur Olivier HANON,
Professeur Olivier HANON,

Gériatre et cardiologue, chef du service de gérontologie de l’hôpital Broca, Paris.
Président du Gérontopôle d’Ile de France. 
Vice-Président de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie.
Président du conseil scientifique de la fondation contre l’hypertension artérielle.
Membre du Conseil d’Administration de la Société Française d’Hypertension Artérielle.
Co-auteur (avec le Pr Claude Jeandel) du guide P.A.P.A. des Prescriptions médicamenteuses Adaptées aux Personnes Agées (Frison Roche).

Docteur Valentine GAUTIER,
Docteur Valentine GAUTIER,

Médecin généraliste, spécialisée en médecine vasculaire, Hôpital Saint-Joseph, Paris.

Docteur Eric BENICHOU,
Docteur Eric BENICHOU,

Pharmacien à Robion (Vaucluse).
Pharmacien référent dans l’EHPAD de Robion.

SilverPro accompagne les médecins et les pharmaciens dans la prise en charge de leurs patients séniors

Retrouvez l’ensemble de l’offre de services développés par Pfizer pour les professionnels de santé

Contenu fourni par Pfizer PFE France, SAS au capital de 110 275 337 euros, 23-25 avenue du Docteur Lannelongue, 75014 Paris, RCS Paris n 807 902 770, locataire-gé-rant d'Hospira France, réf PP-GEP-FRA-0508, page mise à jour le : 20/06/2018